Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #22

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Ce samedi, Mickaël Orhant. Son engagement, sa fidélité et sa longévité lui ont permis de marquer le club de son empreinte. Montée en DH comme joueur puis plus tard comme entraîneur "Mike"  nous parle de son Stade et de ses  belles années sous nos couleurs...
Bonne et belle lecture  à tous !

 

Bonjour Mike, pouvez-vous vous présenter ?

Mike Orhant, 48 ans, originaire d’Ille et Vilaine, le Stade Pontivyen a tenu une place déterminante dans ma vie pendant 16 ans (1993-2009), 8 années de joueurs/éducateurs et 8 autres années en tant que manager général du club.

J’ai fait construire à Pontivy en 2000, j’ai 2 enfants Maël et Léna. Depuis 1998, je travaille dans 2 collectivités à proximité de Pontivy (Guern et Malguénac) où je suis éducateur sportif et responsable du pôle enfance jeunesse.

Enfin, suite à mon parcours stadiste, j’ai effectué 2 années d’entraineur joueur à l’Hermine Guernate (district), 5 ans à Ploërmel FC (DH), et depuis 5 ans au sein des Kériolets de Pluvigner (R1).

 

Quel a été votre parcours footballistique ?

 

J’ai signé ma première licence à Retiers (35) à l’âge de 6 ans.

En 1988, à 15 ans j’arrive au lycée Le Gros Chêne à Pontivy qui fut une étape primordiale dans ma vie. J’ai joué à l’AS Retiers jusqu’en 1991 avant de rejoindre pendant 2 ans la TA Rennes en junior puis senior (DSR). La suite est une histoire d’amour avec le stade Pontivyen.

 

Présentez votre parcours Stadiste plus en détail ?

Nous sommes en mai 1993, le Stade vient de gagner la Coupe de Bretagne (épopée auquel je participe en tant que supporter… Je tombe sous le charme du club et de son esprit convivial). Rémi Le Guet et Gilles Rolland me recrutent et 2 années plus tard nous montons en DH… Pendant cette période, je suis éducateur des jeunes et salarié du club en contrat de qualification pour passer mes diplômes d’encadrement sportifs.

En 2000, une page se tourne avec le départ de Gilles et l’arrivée de Philippe Cochennec en tant que nouvel entraineur. Je suis son adjoint avec la responsabilité de l’équipe 2 pendant 6 mois et je deviens entraineur adjoint et joueur le reste de la saison. On se maintient en DH et c’est le début de mes responsabilités principales en tant que manager général du club de 2001 à 2009.

En 2002, j’obtiens le DEF (Diplôme Entraineur Football) à Clairefontaine avec JPP comme autre stagiaire… (Photo 8 lors du dernier match en mai 2009)

 

Votre pire souvenir au club (en tant que joueur) ?

 

La défaite en Coupe de Bretagne contre le Vannes F.C. (N2) en mai 1994 au faubourg de Verdun car une finale, ça se gagne ! Suite à 93, on voulait conserver notre titre. (Photo 1)

Cependant pour une équipe de DSR, nous avions vécu un parcours exceptionnel en battant les DH de Locminé et Lanester

 

Votre meilleur souvenir au club (en tant que joueur) ?

La montée en DH en 1995 avec Gilles Rolland comme coach. Une saison incroyable avec des valeurs humaines exceptionnelles et un collectif bien huilé. (Photo 2,3)

 

Votre pire souvenir au club (en tant que coach) ?

Permettez-moi d’en mettre 2 !

Le pire moment sur le plan humain a été le décès de Nicolas Le Corre.

Sa disparition m’a particulièrement touché et a été douloureuse car c’est un jeune que j’avais eu en U18. Je l’avais vu progresser pour accéder à l’équipe DH senior avec moi. C’était une fierté pour nous tous.

 

Le pire souvenir sur le plan sportif se produit le 16 mai 2004 lors du dernier match de championnat. Nous jouions contre le FC Lorient (1er) pour éviter la relégation. Ce jour-là, j’ai découvert la glorieuse incertitude du sport avec la perte de mon ami capitaine Greg Le Dour, blessé au genou une énième fois, c’est la fin de sa carrière de joueur. Comme un malheur n’arrive jamais seul, le scénario du match a été incroyable. Alors que nous menions 3 à 1 à la 80ème, personne ne pouvait imaginer que nous allions prendre 3 buts (88e,90e,93e) pour être battu 3 à 4 et descendre en DSR car dans le même temps le Stade Rennais allait gagner à St Grégoire pour nous doubler au classement… Cruel !!!

Pour l’anecdote, quelques jours après je reçois un coup de fil de Philippe Plunian, coach de la St Co. qui accédait en CFA2 pour me dire « un bon coach doit savoir descendre et remonter dans la foulée », donc au boulot Mike…

 

Votre meilleur souvenir au club (en tant que coach)?

J’ai pris beaucoup de plaisir à côtoyer les dirigeants, les joueurs et les supporters au Stade P. J’ai tissé beaucoup de liens, essayé de développer le club pour l’emmener le plus haut possible. Les bons souvenirs sont nombreux mais la remontée immédiate en 2005 était une émotion très forte.

L’année suivante on termine 4ème en DH, l’une des plus belles performances du club à cette époque… (Photo 4.5.6.7)

 

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au SP ?

Pendant cette longue période, je retiens 4 joueurs charismatiques : Steph Huet, gardien de but, Greg Le Dour défenseur, Manu Priellec au milieu et Philippe Le Poetvin attaquant, milieu, défenseur : quel talent…

 

Lorsque l'on vous parle du S.P., quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

L’enthousiasme d’une belle famille, une ambiance de folie et la sincérité de toutes les composantes du club.

 

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?

Le Respect, c’était notre projet depuis toujours, il s’est développé avec Fred et concrétisé avec Philippe. Chapeau messieurs pour la continuité de ce travail. Le niveau actuel est génial et extraordinaire.

 

 

S’il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

Je crois que tout le monde est unanime pour dire que la saison de N3, associée à ce match de Coupe de France contre EA Guingamp est incroyable... Ça donne envie grave….

 

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au S.P. ?

Le club a une marque de fabrique avec la chaleur, les valeurs humaines, le sens de la convivialité, l’esprit de famille et bien évidemment la compétitivité.

 

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

Je pourrais écrire un livre plutôt... (rires) :

Dans un premier temps, l’occasion pour moi de saluer les présidents Rémi Le Guet, Guy Picot, Fernand Picard, Gildas Le Bris, Loïc Maugan et tous les dirigeants comme Jean Euzenot, Manu le Boulch, Alain Le Mapihan, Jean Pierre Guillemet, Roger Allio, Robert Gainche, Raymond Juet, Jean Charles Malherbes, Steph Maho, Gilles Julé, Aimé Morcell, Elie Vertot avec qui j’ai collaboré.

Ainsi que tous mes coachs adjoints qui ont contribué au développement du club : Hervé Auger, Willy Le Gouellec, Christophe Toriellec, Stéphane Lorans, Erwan Le Gal, Thierry Jegat…. Par avance, si j’ai oublié une personnalité lors de mon parcours, je m’en excuse et je l’invite à la maison pour boire un jaune… Contacte-moi.

Concernant l’anecdote : L’esprit de famille était super bien ancré en nous à tel point qu’avec le staff des dernières années, nous avions mis en place un petit repas au siège tous les vendredis soir. Au fil du temps, c’était devenu un peu Top chef à tour de rôle ! On a ensuite vendu le projet à M6 (rires). La convivialité était forte et puissante ; une vraie famille. Un pur bonheur…

 

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ?

 

Difficile compte tenu de la qualité des joueurs qui ont porté les couleurs noires et or lors de ces 30 dernières années donc je vais vous proposer une sélection pour chaque décennie puis une synthèse pour établir le 11 de légende.

 

1990-2000 : HUET S – HUTEAU T, LE DOUR G, AUGER H, LIARD JF - LE PRIELLEC E, GIROLET F, LE MIGNAN S, LE BERRE JC – LE POETVIN P, LE GOUELLEC W.

 

2000-2010 : MAILLOT O – GUEGUEN J, DUCHEMIN N, CISSE A, ADJOEV Z – ABIDAL E, HAYS G, BOISSEAU R, ROBIC A – CLEDY D, BRAY G.

 

2010-2020 : ROLLAND M – MARREC B, JACQUES J, LE DOUARIN G, LE GUEVEL M- DA COSTA T, GUEHENNEUX J, LE GALLIARD F, LARBI M – LE SAUCE K, TREHIN C.

 

Le 11 de légende coaché par LE BRUN P.

HUET S

HUTEAU T, LE DOUR G, LE POETVIN P, LE GUEVEL M

DA COSTA T, LE PRIELLEC M, LE GALLIARD F, LE BERRE JC

LUCAS S, LE SAUCE K.

 

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

 

La réussite du club appartient à TOUS car chacun a su apporter sa pierre à l’édifice pendant ce siècle. Elle est significative grâce à un état d’esprit hors du commun.

Le plaisir de vivre ensemble ainsi que la soif de vaincre sont forts, ce qui donne un club extraordinaire. Le chemin est tracé, bonne continuation.

Allez le Stade P. pour toujours.

 

 

Questions décalées

 

Mieux te connaître :

 

Ton premier club ?

AS Retiers

 

Quel est le surnom dont tu es le plus fier ?

Mikeélélé (merci Lolo Hamonic)

 

Ton expression favorite ?

Ne pas reporter au lendemain ce que l’on peut faire le jour même…

 

Ton plat préféré ?

La galette de blé noir de ma maman

 

Ta boisson préférée ?

Ricard bien sûr (jaune)

 

Messi ou Ronaldo ?

Ronaldo

 

Zidane ou Platini ?

Zidane

 

Si tu étais un sportif ?

Karl Lewis

 

Si tu étais un humoriste ?

Booder

 

Si tu étais une émission ?

Vendredi tout est permis

 

 

Si tu étais un super pouvoir ?

Avoir un don : Guérir les autres

 

Si tu étais un héros de dessin animé ?

Capitaine Flam

 

 

Questions sur tes anciens coéquipiers :

Qui était les plus…..

 

Le plus chambreur ?

Manu Le Priellec

 

Le plus technique ?

Jean Chri Le Berre (l’œil du tigre)

 

Le plus joyeux ?

Jeff Liard

Le plus intelligent ?

Phil Robic

 

Le plus mauvais perdant ?

Steph Le Mignan

Le plus grincheux ?

Steph Huet

 

Le roi de la 3ème mi-temps ?

Christophe toto