Le blog de pierre

Calendrier National 3 - Dates des derby
image_diaporama: 

Amis stadistes, voici le calendrier des premiers matchs de National 3, les dates des derby et le dernier match face à Dinan pour cloturer l'année. A vos agendas!!!

diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales
Ils ont marqué la vie du stade Pontivyen #27
image_diaporama: 
Ce soir, chers amis stadistes,
une nouvelle interview d'un stadiste pur beurre dans le cadre du centenaire et des personnes qui ont ou qui marquent encore la vie du club... Attaquant long de touche comme on disait à l'époque, dirigeant et aussi aujourd'hui grand gourou de l'équipe vétérans du SP... Nicolas Toriellec nous raconte son Stade.
Bonne lecture
 
- Pouvez-vous vous présenter ?
 
J’ai 47 ans, marié, une fille (Lisa 19 ans) et deux garçons (Lucas 18 ans et Lilian 13 ans) Je suis né à PONTIVY et j’y habite.
 
- Quel a été votre parcours footballistique ?
 
J’ai commencé à jouer au Stade vers l’âge de 10 ans, au départ je n’étais pas un acharné mais un peu plus tard en cadet j’ai pu jouer avec une bande de copains, avec qui je suis toujours ami (Arnaud Guégan, les frangins Le Bris, Stéph Lorans, Stéphane Quilleré, Renan Le Nagard)
 
J’ai connu les plus grands coachs  (Didier Le Botmel, Paul Pinard, JP Guillemet, Stéphane Toriellec, Christophe Toriellec et même JC Le Berre)
 
Mais aucun n’a réussi à me rendre talentueux. Ils n’étaient peut-être pas si bons que ça !!!
 
Donc naturellement, j’ai tout donné pour l’équipe D.
 
J’ai quand même côtoyé les plus grands joueurs du club en D, Philippe Robic, David Le Galliard, Christophe Le Bris ( Patator ), Bertrand Guilloux, Jacques Raoul, Laurent Boudiou, Yves Busnel et bien d’autres.
 
A 38 ans, je me lance un nouveau défi, jouer en vétérans !
 
N’ayant pas d’équipe au Stade Pontivyen, je m’exile alors à Cléguerec.
 
Je reviens 4 ans plus tard pour créer au Stade (sous l’impulsion de Philippe Le Brun) une Dream Team de joueurs de plus de 35 ans.
 
Cela fait 5 ans que ça dure et on s’amuse bien !
 
- Votre meilleur souvenir au club ?
 
L’année des quatre montées et aussi la coupe de France contre Guingamp.
 
- Votre pire souvenir au club (si il y en a un) ?
 
Le penalty de fanch dans les nuages en Coupe Vétérans à Ploemeur.
 
C’était moche et ça nous élimine.
 
Du coup, je pense que cela devient un bon souvenir car il y a matière à chambrer.
 
- Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au SP ?
 
Je n’ai pas joué avec lui mais Stéphane Lucas était impressionnant à voir.
 
- Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?
 
Un club convivial, familial.
 
Tout le monde le dit mais quand je lis les interviews des gens qui sont partis du club il y a plusieurs années, pour certains, on ressent vraiment dans leurs paroles que ce club n’est pas comme les autres.
 
- Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?
 
Le niveau est vraiment bon actuellement et je pense que le club est sain.
 
Heureusement que ce n’était pas aussi relevé quand j’étais joueur car je n’aurais même pas pu jouer en D !!!
 
- Si il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?
 
Je pense que le maintien en N3 et le parcours en coupe il y a deux ans prouve que le Stade est un club important en Bretagne.
 
Je pense que nous en avons pris conscience.
 
- Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au SP ?
 
Être fidèle à ses valeurs
 
- Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?
 
Il y en a beaucoup mais je vais donner l’explication du surnom que m’ont donné les Vétérans du Stade.
 
Il y a 5 ans pour un des premiers match de vétérans de la première saison je travaillais le dimanche ( je vends des voitures d’une célèbre marque à l’étoile).
 
J’arrive donc avant le match pour les encourager avec une de mes plus belle toilette ( costume cravate noire, chemise blanche et souliers vernis au volant d’une superbe berline noire).
 
De là, les joueurs m’ont donné le  surnom de Nasser Toto en référence au célèbre président du PSG.
 
Ils se voyaient déjà avoir des primes de match mais mauvaise pioche !
 
Donc voilà l’explication de mon surnom avec les Vétérans .
 
-Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ?
 
Dans les but Yannick Mahé (Le chat)
 
Défenseur : Régis Flocon , François Recoursé , Sébastien et Guillaume Le Bris ,David Le Galliard.
 
Milieu : Arnaud Guégan ,Stéphane Quilleré, Philippe Le Poetvin, Stéphane Laurent
 
Attaquant : Bertand Guilloux (Souris) , Jacques Raoul, Christophe Le Bris (Patator)
 
-Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?
 
Trois avants qui dribblent , trois demis costauds....vous connaissez la suite.
 
Questions décalées
 
Mieux te connaître :
 
Ton premier club ?
 
Le Stade
 
Quel est le surnom dont tu es le plus fier ?
 
P’tit toto ! ( c’était un brésilien qui avait joué au club quelques temps.
 
Ton expression favorite ?
 
Il faut mieux être le boucher que le veau (GJ)
 
Ton plat préféré ?
 
Les crêpes du Sarrazin
 
Ta boisson préférée ?
 
Le lait ribot
 
Messi ou Ronaldo ?
 
Messi
 
Zidane ou Platini ?
 
Zidane
 
Si tu étais un sportif ?
 
Philippe Croison (j’ai déjà du mal à nager avec mes quatre membres)
 
Si tu étais un humoriste ?
 
Jérôme Commandeur 
 
Si tu étais une émission ?
 
L’Académie  des Neuf.
 
Si tu étais un super pouvoir ?
 
Plutôt me concernant si j'avais un super pouvoir, de pouvoir faire une frappe en pleine lucarne des 20 mètres.
 
Si tu étais un héros de dessin animé ?
 
Goldorac . J’aimais bien quand il prenait la route numéro 7 pour éviter les Golgoths.
 
Questions sur tes anciens coéquipiers :
 
Qui était les plus..
 
Le plus chambreur ?
 
Yannick Maurice
 
Le plus technique ?
 
Arnaud Guégan
 
Le plus joyeux ?
 
Bertrand Guilloux
 
Le plus intelligent ?
 
J’ai beau cherché....
 
Le plus mauvais perdant ?
 
Diego des vétérans
 
Le plus grincheux ?
 
Sûrement moi
 
Le plus faillot ?
 
Kinkin
 
Le roi de la 3ème mi-temps ?
 
Un de mes voisins, il se reconnaitra
diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales
Ils ont marqué la vie du stade Pontivyen #26
image_diaporama: 
Chers amis stadistes,
aujourd'hui, dans le cadre de nos rencontres des personnes qui ont marqué les 100 ans du club, coup de projecteur sur Dominique PAITEL, joueur attachant qui a marqué le début des années 90 du Stade Pontivyen....
 
Bonne lecture
 
Dominique, peux-tu te présenter ?
 
Bonjour à toute la famille jaune et noir, je m'appelle Dominique Paitel, j'ai 55 ans, j’habite le Moustoir près de Carhaix, marié 4 enfants.
 
Ton parcours footballistique ?
 
Mon premier club est le CS de Rostrenen après en Avant de Guingamp, cadet nationaux junior, stade Guéménois, chasseur de Gourin aujourd’hui FC Gourin, Stade Pontivyen, CS Rostrenen en tant que joueur entraineur, ensuite L’AS Montagne et pour finir les DC Carhaix EN 2015.
 
Ton parcours stadiste ?
 
Mon parcours au Stade Pontivyen commence la saison 88-89 sous la présidence de Jean Yves Bodiou et comme entraineur Philippe Hélary. Ma première saison se termine par la montée des 4 équipes séniors avec un sacre à domicile contre Séné 5-3 devant nos supporters qui tout au long de la saison nous ont soutenus. La A accède donc à la DSR.  Avec Philippe Hélary, je passe 3 saisons en DSR avec de la joie et de la déception, référence à la finale de la coupe de Bretagne perdue contre Dinan 7 à 2 en 1991, finale que j’ai suivie des tribunes à cause d'une blessure. Je pense aussi au derby contre la GSI dans un Faubourg de Verdun plein comme un œuf. Là aussi, 3500 spectateurs, nous menions 1-0 à 20 minutes de la fin mais la GSI égalisera sur corner, ils finiront la saison champion. Une satisfaction de gagner la coupe chaton 1-0 contre les JV  d’Auray but d’un certain Philippe Hélary. Une page se tourne, Philippe passera le témoin à Gilles Rolland qui arrive du milieu pro comme joueur entraineur. Les ambitions du club prennent une autre dimension avec comme challenge la montée en DH.  Les premiers exploits ne tardent pas en coupe de France  contre L’US montagnarde qui évoluait en D3 à l’époque. Nous gagnons 1-0 devant 2000 personnes… Un très bon souvenir sur le plan personnel car je marque l’unique but sur un exploit de Philippe Ody sur l’aile gauche. Une victoire méritée d’une belle bande de copains. Cette victoire nous offrira un nouveau match de gala à domicile contre L’ En Avant de Guingamp, défaite 4-1 qui finira par une belle soirée chez Martin entre Pontivyens et Guingampais. En 1993, un nouvel exploit nous attend, à savoir la finale de la coupe de Bretagne à Chantepie contre le stade Plabennec qui venait d’être sacré champion de DH. Plabennec marquera à 5 minutes du terme de la 1ère mi temps. En 2ème mi temps, nous revenons avec une détermination qui nous récompensera à ¼ heure de la fin pour arracher la prolongation jusqu’aux tirs au but. Nous remportons la coupe de Bretagne 4 tirs au but à 2, une victoire gravée à jamais pour nous  joueurs dirigeants et supporters. Saison 1994,  en championnat nous terminons sur le podium tout proche de la montée après un beau parcours en coupe de France contre le stade Brestois. Cette fin de saison nous verra toujours présent en coupe, mais cette fois en coupe de  Bretagne pour une finale chez nous devant notre public pour défendre notre titre. Malheureusement défaite 1-0 contre le FC Vannes qui nous enlève un doublé historique pour le club… grosse déception, mais la bande de copains finira par une belle 3éme mi temps. La saison 95 est la bonne et nous serons champion de DSR, enfin une récompense pour nous joueurs, dirigeants, et supporters que nous attendions depuis longtemps… la montée en DH !!
 
Tes meilleurs souvenirs au club ?
 
Il y en a plusieurs, ma première saison où les 4 équipes séniors montent. Victoire de la coupe chaton avec Philippe Hélary comme entraineur. Le plus beau souvenir en 93 avec la coupe de Bretagne contre Plabennec. 95 la montée en DH.
 
Ton pire souvenir au club ?
 
Il y en a deux : en coupe de Bretagne contre Dinan et Vannes.
 
Meilleurs joueurs à tes yeux ?
 
J’ai joué avec de très bons joueurs au stade, il y a 4 joueurs qui m’ont vraiment marqué, Jean Christophe le Berre et Stéphane Lucas et 2 jeunes formés au club, Philippe le Poetvin et Philippe Ody.
 
Lorsque que l’on te parle Stade Pontivyen, quels sont les mots qui le définissent le mieux ?
 
Le respect , la convivialité , une grande famille !!
 
Ton avis sur le niveau sportif du club ?
 
Actuellement le club est bien structuré en partant des jeunes jusqu’aux séniors avec des dirigeants, joueurs et éducateurs investis dans leurs tâches afin de maintenir le club engagé à tous les niveaux.
 
Quelle saison à retenir ?
 
Pour ma part, il y en a 3, la montée en DSR , la victoire en coupe de Bretagne et la montée en DH.
 
Quand on te parle d'un siècle d’histoire SP, qu'est ce que cela t’inspire ?
 
Les années 52-53, la saison 93 coupe de Bretagne, la montée en DH 95 et le 32 ème de finale à Guingamp j’y était en tant que spectateur avec les anciens comme Le Berre, Toriellec, Huet, sans doute le plus beau souvenir. Bravo encore aux joueurs, dirigeants et le binôme Philippe LE BRUN et Greg LE DOUR.
   
Une anecdote ?
 
Retour finale coupe de Bretagne 93 à Pontivy, défilé rue nationale avec la police devant nous.
 
Ton onze d’or  ?
 
S Huet/B Saliou
T Huteau
T Olegars
P Robic
S Morellec
M Priellec
S Torriellec
H Auger
G L’Hostis
T Ropers
C Torriellec
JC Le Berre
P le Poetvin
Y Maurice
P hélary
S Le Mignan
G Rolland
L Hamonic                             
2 Entraineurs joueurs :
Phil Hélary , Gilles Rolland.
P Ody
W Le Gouellec
G Hellio
 
Un message au peuple jaune et noir ?
 
En tant que joueur, avoir porté le maillot jaune et noir est une grande fierté, un honneur pour moi et je pense que cela est vrai pour tous les joueurs passés par le Stade Pontivyen. Les acteurs d’aujourd’hui sont d’anciens joueurs et dirigeants, ils sont toujours là pour guider le club vers de nouvelles aventures. Bravo pour leur travail.
Halte, halte là…. les Noir et Or sont là… les noir et Or !!! les Noir et Or … sont là !!!!!.
Allez le STADE !!!!!
 
Questions décalées:
 
Le plus chambreur ?
 
Manu Le Priellec
 
Le plus technique ?
 
Deux anciens Stéphane Lucas, Jean-Christophe Le Berre et un petit jeune du club Philippe Le Poetvin
 
Les plus joyeux ?
 
S Toriellec, C Toriellec, S Morellec.
 
Le plus intelligent ?
 
Sans hésitation petit Gilles.
 
Le plus mauvais perdant ?
 
Je n’en ai pas connu, à part peut-être stef Huet (mdr)
 
Le plus grincheux ?
 
Phil Ody mais très bon joueur.
 
Le plus faillot ?
 
Quand tu joues au stade il n’y a pas de faillot.
 
Le roi de la troisième mi-temps ?
 
Sans aucun doute
1  Le Berre jc
2 Le Priellec m
3 Morellec s.
 
Pour terminer un petit mot pour toutes les personnes que je n’ai pas cité mais qui comptent énormément dans la famille jaune et noir.
J’espère à très vite au Faubourg de Verdun !!!
diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales

Pages