Kévin Guéhenneux, sept belles années au Stade Pontivyen

Après de nombreuses saisons au Stade Pontivyen, Kevin GUEHENNEUX a choisi de rejoindre Bréhan pour la saison prochaine. Il tient à remercier chaleureusement tous les acteurs du club qui ont contribué à son épanouissement. 

 

Kévin, quelles sont les raisons de ton départ ?

_"Après 7 belles années passées dans la famille du stade Pontivyen, j'ai pris la décision de partir car je sentais que c'était le bon moment, j'aurais aimé avoir plus de temps de jeu en équipe A, ce que je n'ai pas forcément eu. J'ai donc préféré partir et retrouver le plaisir de jouer au foot car c'est bien là l'essentiel"

 

Pourquoi à Bréhan ?

_"J'ai choisi Bréhan car c'est le club de mes débuts, c'est là-bas que j'ai tapé mes premiers ballons avec mes copains proches que je vais retrouver. Je vais également retrouver un club très familial comme le Stade Pontivyen, ce qui est très important pour moi, sans oublier que je vais pouvoir jouer pour la première fois avec mon petit frère. Sur le plan sportif, Il y a un projet intéressant, c'est un club en pleine progression depuis quelques années donc le challenge me plaît bien"

 

Tes souvenirs les plus mémorables au Stade Pontivyen ?

_"Je n'ai que des bons souvenirs de mes 7 années passées au club que ce soit sur ou en dehors du terrain. Si je devais en choisir 3, ce serait les deux coupes chaton remportées avec l'équipe B et bien sûr mon plus beau souvenir restera le 32eme de finale de coupe de France au roudourou face à Guingamp, juste inoubliable (c'est la récompense de plusieurs années de travail pour vivre le rêve de tout footballeur amateur)"

 

Quelques moments plus douloureux à vivre ?

_"Même si je n'ai passé que de bons moments au club, les mauvais souvenirs resterons les cartons rouges que j'ai pris bêtement par manque d'expérience. C'est désormais de l'histoire ancienne et j'ai appris de mes erreurs"

 

Si tu devais retenir une chose ou une personne ?

_"Je retiens que le Stade Pontivyen est une grande famille, c'est un club à part, j'ai tellement appris durant toutes ces années, que ce soit sur le plan sportif ou humain. C'est grâce au stade pontivyen et tous les membres de cette famille (éducateurs / joueurs / bénévoles) que j'ai pu progresser, merci à eux. 

Je terminerais tout simplement par vous dire MERCI pour ces années, continuez comme ça, ne changez rien et ont se retrouvent bientôt au Faubourg de Verdun…"

 

Souhaitons bon vent à Kévin et à très bientôt sur les terrains.