Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #8

Chers amis, notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen" dans le cadre du centenaire se poursuit ce samedi avec notre 8 ème rencontre et l'interview de M. Paul QUILLERE.

Sans doute malconnu des plus jeunes, il a été l'un des meilleurs portiers de l'histoire des Noir et Or pendant de nombreuses saisons durant les années 50, 60 et 70. Une page d'histoire du Stade Pontivyen !

Interview illustrée par des articles de presse d'époque !

Bonne découverte et bonne lecture à toutes et tous.

 

Bonjour Paul, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Paul QUILLERÉ, j'ai 85 ans. Je suis marié et j'ai 2 enfants dont Stéphane qui est lui aussi passé par le Stade Pontivyen.

Quel a été votre parcours footballistique ?

J'ai débuté à Pluméliau, où j'ai fais toutes mes gammes jeunes. J'ai intégré l'équipe senior de Plumeliau en 1953.

Ensuite je suis arrivé au Stade Pontivyen en Juin 53. J'ai joué la saison 53-54 avec l'équipe réserve. Cette année là nous finissons Champions de l'Ouest des équipes réserves.

La saison suivante en 54-55, j'ai intégré l'équipe première.

En Juin 56 j'ai effectué des essais à Rennes, qui m'ont ensuite fait signer un contrat stagiaire. Contrat que je n'ai pas pu effectuer car j'ai dû par la suite partir faire mon Service Militaire et ensuite pour la Guerre d'Algérie.

Je suis enfin revenu en 1958 et jusqu'en 1973 je suis resté au Stade Pontivyen.

Votre meilleur souvenir au club ?

C'était un match aux Récollets (Le stade se situait là bas à l'époque, à la place du palais des congrès) lors de la saison 54-55. On affrontait Saint-Nazaire, un match crucial pour la montée en CFA (Nous étions en Division d'Honneur à l'époque). 

Malheureusement nous avons perdu le match 3-1 et c'est Saint-Nazaire qui a accédé en CFA. Mais cela reste un très bon souvenir, car lors du match il y avait plus de 2000 spectateurs autour du terrain. C'était impressionnant !

Le meilleur Joueur que vous ayez côtoyé au SP ?

Je dirais Alban LALYS (Attaquant) et aussi Ferdinand CADOUX (Ailier Gauche).

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Club de copains

Si il y avait une saison à retenir pour le club laquelle serait-elle pour vous ?

Je ne suis plus trop le foot actuellement. Donc pour moi je dirais 54-55 lorsque nous sommes passé tout près de la montée en CFA.

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au SP ?

Convivialité et Camaraderie

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

C'était lors de la saison 54-55. Nous avons joué contre la GSI en Coupe De France, à l'époque nous étions quelques divisions au dessus d'eux. Et ce match nous le perdons 2-1. Je peux vous dire que l'on s'est fait siffler à la fin du match.

Il a fallu aussi prendre des chemins de traverses pour rentrer et éviter de croiser les supporters (rires). Mais ce qui m'a marqué aussi c'est que la semaine suivante avec notre équipe réserve, en championnat, on gagne le match 5-1 mais malgré tout on s'est encore fait siffler par les supporters à cause du match de la semaine précédente.

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ?

L'équipe de 54-55 

                                                     Paul QUILLERÉ

Félix ROBIC         André MALARDÉ            Albert JAN            Mr Guillaume 

                              Jacques CADOUX        Lucien MERLINGE

Marcel GENDREAU                       André GUILLOUX                      Ferdinand Cadoux 

                                                           Alban LALYS

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Bon vent à tous. J'espère que le club restera le plus longtemps possible en N3.