Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #3

Poursuite de nos interviews dans le cadre du centenaire des Noir et Or, notre rubrique "Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen"

Découverte ou re-découverte de MONSIEUR Gilles ROLLAND  aujourd,hui.

Bonne lecture à toutes et tous !

 

Bonjour Gilles pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour à tous. Je m'appelle Gilles Rolland je vais avoir 60 ans au mois de Janvier, je suis marié et j'ai 3 enfants. Je suis responsable de la Section Sportive du lycée du Gros Chene à Pontivy.

 

Quel a été votre parcours footballistique ?

J'ai fait toute ma formation au Stade Briochin. J'ai ensuite signé pro en 82 à 21 ans à l'EAG où j'y suis resté 5 ans. Je suis ensuite passé par le Fc Rouen pendant 4 ans et j'ai terminé ma carrière pro au Racing Club de Paris pendant 1 an. Après ça, j'ai été entraineur/joueur au stade pontivyen pendant 8 ans et entre temps je suis passé 4 ans à l'US Montagnarde. 

 

Présentez votre parcours Stadiste plus en détail ?

J'ai débuté entraineur/joueur de 92 à 97. De 97 à 2000 que en tant qu'entraineur. J'étais coach des U19 de 2004 à 2012. Et pour finir j'ai été responsable de l'école de foot de 2012 à 2014. Cela fait presque un 1/4 de siècle sous les couleurs Jaunes et Noires.

 

Votre meilleur souvenir au club ?
Il n'y en a pas qu'un en particulier. Je dirais que c'est lors des victoires où après le match on se retrouvait au Bar des Boulistes et voir les supporters heureux. Quand on contemplait le panneau des résultats et que l'on voyait le Stade Pontivyen en haut du classement.

 

Votre pire souvenir au club (si il y en a un) ?

L'élimination du Stade Pontivyen en 7ème Tour de Coupe De France contre Vertoux perdu 2 à 0 là-bas. Le Retour de Nantes était long.

 

Le meilleur Joueur que vous ayez côtoyé au SP ?

L'équipe 94-95, lors de la montée de DSR en DH. Pour moi le collectif prime avant l'individualité.

 

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Convivialité - Générosité - L'ambiance en général c'est une chance pour le club.

 

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ? 

C'est très positif, N3 - R2 - R3 le club n'a jamais connu cela. La C en Régional et la A en National. D'où l'importance d'y rester.

 

Si il y avait une saison à retenir pour le club laquelle serait-elle pour vous ?

La montée en N3 en 2017. On l'a bien fêtée.

 

Si vous aviez 3 mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au SP ?

Chaleur - National - Humilité

 

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

Ouais j'en ai 2 petites à te raconter. 

La première c'est après l'élimination en CDF contre Vertoux, j'avais prévu le mardi soir avant l'entrainement de leur rentrer dedans. Je les rassemble dans le vestiaire de St Trephine. Je commence à parler, au bout de 2 min les joueurs tiraient la tronche, ils étaient pas fièrs. Et là une personne qu'on nommait "Le Ministre", qui n'était pas dans le groupe du déplacement à Vertoux, rentre dans le vestiaire. Je lui dis tout de suite que ce n'était pas le moment et qu'il devait sortir. Le pauvre il était perdu, il ne trouvait plus la sortie dans le vestiaire, il tournait en rond, cherchait la sortie dans les douches. Le résultat c'est que les joueurs qui tiraient la tronche quand ils ont vu ça on tous éclaté en fou rire. Du coup j'ai dit aux joueurs que c'était plus la peine et qu'on referait ça le Jeudi.

La deuxième c'est l'année de la montée en 94-95. Nous jouions Penmarch qui était 2ème, on devait avoir 3 points d'avance sur eux, il restait 5-6 matchs. Donc un match très important. Pendant la causerie j'annonce ma compo et Stéphane Le Mignan" n'était pas titulaire. On part au restaurant et après le restaurant on avait l'habitude de faire une petite marche. On sort du restaurant, tout le groupe part en face à marcher le long de la mer sauf Stéphane qui lui part tout seul de son côté. Il a fait sa petite promenade tout seul. On le retrouve ensuite à côté du bus il tirait la tronche, sur le chemin vers le stade aussi. On arrive au stade, le match commence et à 20 min de la fin on menait 2 à 1. Je décide alors de me faire sortir pour faire rentrer Stéphane car je sentais qu'il allait être à l'origine du 3ème but. Il rentre et il est à l'origine du 3ème but. On gagne le match 3 à 1. Et après le match Stéphane viens me voir et il me dit "Merci Gilles, là j'ai tout compris".

 

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ?

                                                                Huet 

Huteau                             Robic                              Auger                         Orhant

Hamonic                        Le Poetvin                       Le Berre                           Ody 

                                         Paitel                              Le Gouellec

 

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Je suis quelqu'un qui ne boit pas, mais vivement que je reprenne une coupe d'adrénaline au Faubourg de Verdun le samedi soir. J'en ai besoin pour mon équilibre.

 

Interview réalisée par Pierre JOSSO