Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #17

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Cette semaine,  Hervé Hamonic, le passionné, joueur, dirigeant, éducateur,
accompagnateur, tresorier, nous parle de son Stade...​
Bonne lecture à vous tous !
Et bon week-end de Pâques !

 

Bonjour Hervé pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour à toute la famille du Stade Pontivyen, je suis né à Pontivy en 1952. Je suis marié, j’ai 3 enfants et une petite fille.

Quel a été votre parcours footballistique ?

J’ai signé ma première licence en 1963 au Stade Pontivyen. J’habitais Rue du Caire (à l’emplacement de l’actuel Missyl) et à côté, il y avait la biscuiterie GUILLO. Monsieur Mathurin GUILLO, vice-président du Stade à l’époque, me voyant jouer au foot dans la rue, m’a fait signer ma première licence. Et me voilà très rapidement chez Gé CLOIREC (Secrétaire du club pendant 42 ans) qui fournissait les équipements. Dans sa remise, devant une montagne de chaussures, il me dit : « Mon pauvre HAMONIC essaye de trouver une paire là-dedans. ». Je suis parti avec mes chaussures, mon maillot et mon short, mais il n’avait pas de chaussettes. Si bien que mon premier match en pupille, à Toulboubou, je l’ai joué avec mes chaussettes de ville. J’ai effectué toute ma carrière au Stade de 1963 à 1983 (sauf une saison). J’ai surtout joué en équipe B et fait des apparitions en A. J’ai terminé en équipe C. En 1992, j’ai repris une licence de dirigeant et j’ai suivi mon fils François, qui avait alors 7 ans, jusqu’en moins de 18 ans. Les encadrants d’alors étaient Steph LORANS, Hugues ALCARAZ, Fred GIROLET et Olivier MAILLOT. Depuis 2010, je suis dans le conseil d’administration du club.

Votre meilleur souvenir au club ?

La victoire en Coupe de Bretagne en 1993 (Quelle équipe !!!).

Il y a aussi le match de Coupe de France à Guingamp, une réussite totale avec des heures de préparation avec mes amis Stadistes. Une ambiance inoubliable. Et bien sûr, aussi la monté en N3, qui l’eut cru ? Et je n’oublierai pas la montée de la C en R3. J’ajouterai aussi toutes les manifestations que nous organisons (Tournois du 1er Mai, TIG, Vide grenier, Repas du Club). Ce qui permet de rencontrer toutes les personnes qui œuvrent dans la bonne humeur au bon déroulement de ces moments conviviaux car le club a la chance de compter de très nombreux bénévoles qui savent toujours répondre présent à toutes occasions. J’en profite ici pour leur tirer mon chapeau.

Votre pire souvenir au club ?

Encore une histoire de chaussettes. Derby en D.R.H. contre la G.S.I., j’étais remplaçant, j’étais le 12ème. Tout le monde se change, moi le dernier, il ne restait plus de chaussettes dans le sac. Heureusement j’avais une paire dans le mien (des rouges…). Je rentre en 2ème mi-temps et pendant longtemps je me suis fait charrier (résultat du match 2-2).

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au SP ?

Gardien : Paul QUILLERE, et notre regretté Jean-Claude MOUELLIC

Arrières : Michel POUPON, Philippe MERLUS, Jacques HAMONIC, Paul PINARD

Milieu : Michel GUEGUAN, Guy PICOT, Bernard CAMLAN, Joël EVANO

Avant : Loïc BELLEC, Serge LE GOUALLEC, Teddy CLOIREC, Franck JEGOUX, Patrick THORAVAL

Et bien d’autres que je ne pourrais nommer. Mais Stéphane LUCAS, restera le meilleur joueur que j’ai vu évoluer au Stade Pontivyen.

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Une grande famille soudée, Convivialité, Ambiance, Une bonne équipe de dirigeants et bénévoles. Vivement que l’on se retrouve.

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?

Le niveau sportif du club avec 3 équipes en ligue est exceptionnel.

 

 

Si il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

L’année de la monté en N3.

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Je remercierai encore tous les présidents, dirigeants, joueurs, encadrants, bénévoles qui ont donné de leurs sueurs pour notre club sans oublier les sponsors. Et ce n’est pas fini avec notre jeune président Steven, qui nous apporte sa fraicheur, son dynamisme. Et j’aurai une pensée pour nos fidèles supporters, Jean Lou, Jean, Alain, Aimé, et bien d’autres qui auraient été heureux de voir leur Stade en N3.

VIVE LE STADE PONTIVYEN, VIVE LES NOIR ET OR.

 

Questions décalées

 

Questions sur tes anciens coéquipiers :

Qui était les plus…

Le plus chambreur ?

Franck JEGOUX

Le plus technique ? 

Michel GUEGAN

Le plus intelligent ?

Guy PICOT

Le plus grincheux ? 

Teddy CLOIREC

Le roi de la 3ème mi-temps ?

On l’était tous (Rire)