Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #16

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Ce samedi, Stéphane Huet nous remémore ses années en noir et or.
Gardien emblématique des années 90, vainqueur de la coupe de Bretagne en 1993,  champion lors de la première montée du club en DH...Stef se confie...
Bonne lecture !
 

 

Bonjour Stéphane pouvez-vous vous présenter ?

Depuis mon départ du stade P. en juin 2000 pour raisons professionnelles, j’habite à Plédran, près de Saint-Brieuc. Je travaille avec des personnes en situation de handicap dans un foyer de vie depuis cette date (coordinateur d’unité). J’ai trois enfants.

Quel a été votre parcours footballistique ?

Apres avoir fait mes classes dans la région briochine, j’ai joué deux saisons au Stade Briochin (avec Philippe HELARY, en D4 et en DRH deuxième Gardien).

J’ai passé 9 saisons à la T.A. RENNES en DH et en DSR, double champion de France universitaire, puis 10 saisons au Stade P. (DSR, DH, finaliste de la Coupe d’Europe des clubs amateurs) et enfin 21 saisons au Stade Briochin, (CFA2, CFA, DH).

J’ai été aussi responsable des gardiens du Stade Briochin de la DSE jusqu’à la montée en National.

Actuellement, je suis coach de la section football adapté au Stade Briochin en lien avec une association de sport adapté de la ville de Saint-Brieuc (L’A.S.A.B.).

Je fais aussi quelques séances de spécifiques pour le club de Plédran régulièrement pour aider un ancien Pontivyen (Thierry Ogier).

 

Pouvez vous présenter votre parcours Stadiste plus en détail ?

Arrivé sous l’air HELARY en 1990, j’ai passé 10 saisons au Stade avec le coach emblématique du club, Gilles ROLLAND.

Deux coupes (départementale et de Bretagne), une montée en DH avec plusieurs aventures en Coupe de France au Stade de Verdun avec un public toujours fourni et fidèle.  

Un accueil exceptionnel, des dirigeants comme Jean Yves BODIOU, Alain LE MAPIHAN, Jean EUZENOT toujours disponibles, des supporters fidèles et toujours présents même dans les moments de déception. Une vraie communion, des gens vrais qui restent gravés à jamais dans ma mémoire.

 

 

Votre meilleur souvenir au club ?

Incontestablement le repas et la fête chez Martin après la victoire en coupe de Bretagne en 1993.

 

Votre pire souvenir au club ?

Corner direct lors d’un derby, jamais digéré, je m’en veux encore.

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au S.P. ?

Jean Christophe Le Berre, le « catalisateur »

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Accueil, solidarité, bienveillance, convivialité, rien  n’est impossible si on avance en équipe et bien évidemment la chanson du Stade, « Troooooooooois avants qui driblent………………………… ».

 

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?

Le club est dans une phase ascendante pour devenir un club phare du Centre Bretagne.

 

S’il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

L’année de la montée en DH. La satisfaction du travail accompli, le commencement d’une aventure de copains (des chiens sur le terrain) capables de battre n’importe qui sous la houlette d’un coach (Gilles ROLLAND) qui a su tirer le meilleur de chaque joueur.

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au S.P. ?

Respect  des valeurs, promotion de la personne avec une identité forte qui impose le respect.

 

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

Défiler dans la rue Nationale en double file avec la Coupe de Bretagne   avec la police devant nous… unique ! et une autre plus personnelle, l’enterrement de vie de garçon de Stef Toto, un pilier du club. Stef a encore les photos. Même les employés de l’hôtel « Chez Martin » s’en souviennent encore… Le Stade est une famille avant tout !

Pouvez-vous nous donner votre Onze de Légendes Stadistes ?

Malo ROLLAND, Thomas HUTTEAU, Phil ROBIC, Manu LE PRIELLEC, Jean Cri. LE BERRE, Franky JEGOU, Gilles ROLLAND, Dom PAITEL, Philippe LE POETVIN, Philippe HELARY.

 

 

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Jaune et noir un jour, stadiste pour toujours !

 

Questions décalées :

Questions sur tes anciens coéquipiers :

 

Qui étaient les plus…

 

Le plus chambreur ?

  • Manu LE PRIELLEC, le « Vannetais »

Le plus technique ? 

  • Phil LE POETVIN, mon doigt s’en souvient encore (cassé à l’entrainement)

Le plus joyeux ?

  • Notre Toto

Le plus intelligent ?

  • Phil ROBIC

Le plus grincheux ?

  • Phil ODY

Le plus faillot ? 

  • Personne

Le roi de la 3ème mi-temps ?

  • Jean Cri. LE BERRE, « le Roi »