Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #14

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Cette semaine, Mr Paul Pinard, l'incontournable, vice-président, président des jeunes, entraîneur, responsable du tournoi du 1er mai, dirigeant, bénévole, supporter...nous parle de son Stade...​
Bonne lecture !

 

Bonjour Paul, pouvez-vous vous présenter ? 

Bonjour à tous je vais avoir 72 ans, je suis marié et j’ai 2 enfants, 5 petits enfants dont 2 footeux. 

 

Quel a été votre parcours footballistique ? 

J’ai signé ma première licence en 60 à l’âge de 10ans (en pupille) au Stade Pontivyen, avec des bons copains Jean-Pierre LE BOURJOIS, Bernard LE MOUEL, Yvon KERHOUAS et les autres et avec comme dirigeant Mr POULAIN. J’ai passé toutes les catégories jeunes au club jusqu’à 17 ans, ensuite j’ai intégré l’équipe première. J’ai rapidement fait une coupure à l’âge de 20 ans en 69-70 à cause du Service Militaire. A 21 ans je suis revenu jouer avec les copains et j’ai joué jusqu’en 79-80. Dans la décennie 70-80 nous avons eu la chance et le bonheur d’avoir eu comme entraîneur Bernard GOUEFFIC, qui était à cette époque joueur du FC Lorient. L’année 79-80, j’ai voulu aller entrainer, et je suis donc partie à l’AS Moustoir Remungol pendant 4 ans qui était en promotion de première division district (D2). En 4 ans nous sommes passés de la promotion de première division district (D2) à Promotion d’Honneur (PH) où nous y sommes restés 1 an avant de redescendre. C’est ma seule descente de ma carrière d'entraîneur. Ensuite j’ai entrainé Le Sourn 4 ans, Pluméliau 2 ans avec en prime une coupe chaton et une accession, avant finalement de partir à ST Barthélémy où je suis resté 2 ans. Ensuite j’ai fait un break de quelques mois avant d'entraîner Stival. Par la suite, Rémy LE GUET m’a rappelé pour remplacer Jean-Pierre GUILLEMET en équipe C. Depuis je n’ai pas quitté le club. Par la suite, j'ai rempli différentes fonctions au club. J’ai eu, par exemple, le bonheur et la chance d’accompagner Gilles ROLAND avec les U18. Toutes ces années au club m’ont permis de côtoyer un nombre important de joueurs et de dirigeants. Je pense à des gens comme Paul QUILLERE, Guy PICOT et Franck JEGOUX en tant que joueurs et aussi à Manu LE BOULH, Jo LE LIBOUX, Hubert JEGOUREL, Christian CLEUYOU entre autres. Beaucoup de gens humbles mais indispensables à la vie d’un club. Malheureusement je ne peux pas tous les citer, je n’aurais pas assez de place. 

 

Votre meilleur souvenir au club ? 

D’avoir rencontré toutes les personnes qui ont œuvré pour le club. Il y a des gens qui sont peut-être plus exubérants que d'autres, mais tout le monde porte le club dans son cœur. 

 

Votre pire souvenir au club ? 

En tant que joueur, mon regret est de ne pas avoir connu, à notre époque, des éducateurs spécialisés pour nous avoir fait progresser. En tant que dirigeant, le seul gros point d’inquiétude a été la perte de notre principal sponsor en 2009 où il a fallu anticiper la suite.

 

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au SP ? 

En tant que joueur Paul QUILLERE, un gardien Hors pair. Mais il y a aussi des joueurs comme F. SCODAN, P. LE MERLUS, J. EVANO, A. LE CLOEREC, JP. GUEGUAN qui a mon époque était de très bons joueurs. Et sans oublier M. JARNIGON qui était déjà à l’époque un meneur d’homme. Il y a aussi des joueurs avec qui je n’ai pas eu la chance de jouer comme G. ROLLAND, F. LE STRAT, F. LE GAILLARD et la dernière génération de Philippe LE BRUN. 

 

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ? 

C’est un peu une seconde famille où tout le monde a hâte de se retrouver.

 

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ? 

Le niveau est excellent. Il ne faut pas oublier de travailler obscurément pour se maintenir à tous les niveaux. 

 

S’il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

L’année de la montée en N3, et l’engouement que ça a généré dans le club. 

 

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au SP ?

Dire quelques mots en 100 ans pour raconter les histoires et les anecdotes du club, ce serait très long (rire). Une encyclopédie ne suffirait peut-être pas.

 

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ? 

Non ce n’est pas possible pour moi. Tous ceux qui ont porté le maillot Noir et Or font partie de la Légende du club.

 

Un dernier message à passer au peuple jaune et noir ? 

Mon seul regret, c’est de ne pas pouvoir vivre et fêter le prochain centenaire. On va déjà essayer de fêter celui-ci avant d’entamer le second