Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #13

Chers amis, 

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen" met en lumière ce samedi un jeune stadiste qui termine sa 16ème saison en Noir et Or. 

L'empathique et jovial Florian SEVENO se livre avec sa façon à lui, de rendre hommage aux nombreux bénévoles qui font le Stade Pontivyen.

Bonne lecture à toutes et tous et bon week-end.

 

Bonjour Florian, peux-tu te présenter s’il te plait pour ceux qui ne te connaissent pas très bien ?

Je vais avoir 35 ans, j’habite à Kergrist avec Marlène et mes 2 garçons Nino et Lenny et ma profession
est commercial.

Quel a été ton parcours footballistique ?

Je débute le foot au FC Naizin jusqu’en benjamins, puis je rejoins le Stade Pontivyen de -13 ans à -15
ans 1 ère année. Je passe ensuite 4 ans à la GSI puis 1 an à la St Colomban Locminé, avant de revenir au
Stade Pontivyen à l’âge de 20 ans.

Au sujet de ton parcours Stadiste, peux-tu le décrire plus en détail s’il te plait ?

Lors de mon retour en seniors, j’ai d’abord démarré en équipe B, puis intégré l’équipe A en DH en fin
de saison. Par la suite, je suis resté environ 4 saisons en équipe fanion (DSE et DSR). Puis, en équipe B
de la D1 à la DRH. Et enfin, ces dernières saisons en équipe C puis D depuis peu.

Tu as cette particularité rare d’avoir porté le brassard dans les 4 équipes seniors du Stade
Pontivyen, que cela t’inspire-t-il ?

J’ai toujours privilégié le collectif à ma réussite personnelle, mais c’est tout de même une
reconnaissance et une fierté pour moi d’avoir porté le brassard dans les 4 équipes seniors du Stade
Pontivyen.

Quel est ton meilleur souvenir au club ?

Pleins de bons souvenirs, avec les différentes montées, les parcours en coupe de France et Chaton,
mais peut-être une mention spéciale pour la victoire en coupe Chaton avec l’équipe B contre La
Montagne B sur leur terrain du Mané Braz.

Par enchainement, quel a été ton pire souvenir au club (s’il y en a un) ?

La descente de DSE en DSR.

Le meilleur joueur que tu as côtoyé au Stade Pontivyen ?

J’en retiens 2 qui techniquement étaient hors normes à leurs arrivées au club.
Fred LE GALLIARD avec ses flip-flaps et ses feintes de talonnades et Mohand LARBI capable de mettre
des petits ponts à n’importe qui et à n’importe quel moment.

Lorsque qu’on te parle du Stade Pontivyen, quels mots te viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Une ambiance de District dans un club de National 3.

Que t’inspires le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?

Historique !!!
Un grand respect à toutes les personnes qui ont œuvré et œuvrent toujours pour que le club soit à ce
niveau.

S’il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour toi ?

Comme beaucoup je pense, celle du match de coupe de France contre Guingamp avec la cerise sur le
gâteau du maintien en National 3 en fin de saison.

As-tu quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au SP ?

Le club a traversé les décennies en gardant toujours les valeurs humaines, de partage, d’humilité et
de convivialité qui font sa force.

As-tu une anecdote à raconter depuis que tu es au club ?

J’en ai beaucoup qui me viennent en tête mais (pour une fois) je préfère rester soft.
Match avec l’équipe D à GUELTAS la saison dernière :
Aucun gardien à notre disposition, à la demande de Coach Gillos (Gilles TISSAUD), Thomas LE
FORESTIER accepte gentiment de dépanner.
Seul problème... Personne n’a pensé à ramener des gants.
Thomas joue tout le match sans gant et vers la 80 ème minute, l’attaquant adverse s’exclame : « hey les
gars, le gardien n’a pas de gants ».
On gagne le match 3-0.

Comment envisages-tu ton avenir en Noir et Or ?

Sur du court terme, j’espère encore jouer quelques petites années en seniors, même si j’ai eu
quelques appels du pied de certains vétérans.
Continuer à participer et à donner de l’aide lors des différentes manifestations du club.
Et sur du long terme, j’espère accompagner mes 2 petits loups sur les terrains, s’ils décident de jouer
au foot bien sûr…

Peux-tu nous donner ton Onze De Légende Stadiste ?

J’aimerais mettre en lumière les femmes et les hommes de l’ombre et faire mon Onze de Légende
des bénévoles Stadistes :
1) Loulou LE MOUEL (un comble de faire des arrêts pour quelqu’un qui est très souvent aux
entrées)
4) Et 5) Freddy et Françoise MARTIN (une défense tout feu tout flamme)
2) et 3) Raymond et Christian KERLEAU (toujours la frite)
6) Christian LEPLEUX (pour son volume… de jeu)
8) Et 10) Didier TOUILLETTE et J-P GUILLEMET (les rois de la buvette)
7) Guy LOIZEAU (toujours dans les bons coups sur l’aile)

11) Yvette KERJEAN (Pour ses délicieuses galettes et ses merveilleux gâteaux du 1 er Mai)
9) ET capitaine Le regretté Aimé MORCELL (un râleur au grand cœur)
12) Et 13) Stéphane MAHO et Hervé HAMONIC (plus de place sur le terrain mais des supers
remplaçants)
14) Tous ceux que je n’ai pas cité et je m’en excuse.
Entraineur : Greg LE DOUR (pour te récompenser d’être ce fidèle adjoint depuis des années)
Adjoint : Gilles JULE (le retraité débordé)

Enfin, as-tu un dernier message à passer au peuple Noir et Or ?

Camarades,
Vous me manquez beaucoup et j’espère vous revoir très vite autour d’un bon « café froid ».