Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #12

Chers amis, 

Avant-dernière rencontre ce week end dans le cadre du centenaire du Stade Pontivyen et notre rubrique 'ils ont marqué et ils marquent toujours la vie du Stade Pontivyen".

Le parcours d'un personnage des Noir et Or ce dimanche. Il a été joueur, coach (les deux en même temps aussi) puis désormais dirigeant investi. 

Jean-Pierre GUILLEMET et sa voix chaleureuse, reconnaissable entres toutes, sa bonhommie sympathique, se livre sur son parcours foottbalistique et Stadiste.

Bonne lecture à toutes et tous et bon dimanche !

 

Bonjour Jean-Pierre, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour à tous, je m'appelle Jean-Pierre GUILLEMET, j'ai 66 ans. Je suis marié et j'ai deux enfants. Je suis actuellement à la retraite et je réside à Pontivy.

Quel a été votre parcours footballistique ?

J'ai débuté en minimes à l'ES Baud à l'époque qui jouait en rouge et noir. En cadets à 16 ans, j'ai intégré l'équipe première en 70. J'ai eu l'honneur de jouer avec Jean GUENNEC qui a fait partie de la grande équipe du Stade dans les années 50.

En 77, je suis partis 2 saisons à l'AS ST Barthélémy. C'est d'ailleurs là bas que j'ai commencé à jouer en jaune et noir. C'était une équipe qui jouait très bien au ballon et le club était aussi un club familial qui était présidé par Noël MAHO.

Retour ensuite à l'ES Baud jusqu'en 86. Mon retour à Baud coincide avec un retour en DSR. Il faut savoir que de 70 à 77 avec Baud, j'ai connu la première division district, ensuite montée en PH, montée en DRH et donc pour finir la DSR.

Pour la petite histoire, pour mon dernier match en DSR avec Baud on jouait le dernier match de la saison contre la ST CO Locminé. Un défaite, on déscendait et une victoire, on se maintenait. A la fin du match on gagne 1-0 et je marque le but du maintien de la tête sur un corner pour mon dernier match.

J'ai un petit message pour Baud. C'est le club de coeur bien sûr. Il y avait une excellente ambiance, un bon état d'esprit, de la convivialité et surtout la 3ème Mi-temps était toujours bonne.

En 87, je dis donc bonjour au Stade Pontivyen acceuilli par un super président, Jean-Yves BODIOU. Je deviens alors joueur et coach de l'équipe C avec mon copain Roger ALLIO attaquant qui finissait toujours meilleur buteur.

Mais je ne peux pas oublier non plus mon dirigeant Raymond JUET.

L'ambiance était tellement bonne en équipe C que les joueurs qui jouaient dans les équipes supérieures voulaient y venir et y rester. Alors un jour Jean-Yves BODIOU à fini par venir me voir et me dire "Jean-Pierre tu as créé un club dans le club (humour)". Il y avait un ambiance éffectivement sympa;

J'ai arrêté de jouer à 40 ans en 1994. Jaurais pu encore continuer à jouer, c'était quand même moi qui faisais l'équipe (rire). Mais je me suis aperçu que les joueurs du banc avaient 20 ans de moins que moi. Alors j'ai dis STOP.

Nous avons réussis, avec une très belle équipe C, à monter jusqu'en première division district. Ca a été une grande fête. En 94 après avoir arrêté de jouer, j'ai coaché encore 3 saisons avant de totalement raccrocher.

Votre meilleur souvenir au club ? 

En 88-89 lorque les 4 équipes seniors sont montées.

Et aussi en 95. Montée de la C en D1 et de la A en DH.

Votre pire souvenir au club ?

J'en ai pas vraiment mais j'ai une pensée pour le décès de Hugues NOHAIC et Raymond JUET.

Le meilleur Joueur que vous ayez côtoyer au SP ?

Je dirais 2 joueurs. Le premier, Stéphane LUCAS pour sa technique et son élégance sur le terrain. Le second Greg LE DOUR pour sa niaque !

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour
décrire le club ?

Plaisir de jouer au foot, solidarité et convivialité.

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club
actuellement ?

Le niveau du club est exceptionnel ! Très bien structuré et nous sommes une bonne équipe de dirigeants bénévoles. Bien soudés.

S’il y avait une saison à retenir pour le club laquelle serait-elle pour vous ?

Saison de la montée en N3, avec la victoire en coupe chaton pour l'équipe B en prime.

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du
ballon rond au SP ?

Je dirais que le Stade Pontivyen est une grande famille. Je souhaite que le club reste bien soudé.

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

Bien sûr, c'était lors d'un match avec l'équipe C contre La Garde du Voeux d'Hennebont. On gagne le match 2 à 1. A la fin du match, comme  d'habitude, on se donne rendez-vous sur le parking pour casser la croute et boire un coup. C'est à ce moment là qu'arrive l'arbitre du centre. Donc on lui propose gentillement un casse-croute. Il accepte volontier. Et c'est là qu'arrive l'équipe d'Hennebont qui nous voit casser la croute avec l'arbitre. Et du coup forcément il nous on dit "A oui d'accord, on comprend mieux maintenant !".

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ?

                                                Olivier MAILLOT
                                                   Stéphane HUET
 

Julien GUEGUEN                   Greg LE DOUR                 Guillaume LE BRIS                     Gilles JULE

Jeff LIAR                                                                                                                               Thierry ROPERT

 

                                         Manu PRIELEC                       Toto STEPHANE

                                         Fred GIROLET                        Jean-Chistophe LE BERRE 

 

                                                                 Stéphane LUCAS 

                                                                 Philippe LE POETVIN

 

Philippe HELARY                                          Diego CLEDY                                                            Bertrand GUILLOUX

Dom PAITEL                                                Roger ALLIO                                                  Gerrard HELIO

 

Entraineur : Gilles ROLLAND                                             

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Et bien, j'espère que le bail de notre équipe première sera renouvellé en N3. Garder un bon état d'esprit, du respect pour tous. Et enfin, longue vie aux Noir et Or.