Le blog de pierre

Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #16
image_diaporama: 

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Ce samedi, Stéphane Huet nous remémore ses années en noir et or.
Gardien emblématique des années 90, vainqueur de la coupe de Bretagne en 1993,  champion lors de la première montée du club en DH...Stef se confie...
Bonne lecture !
 

 

Bonjour Stéphane pouvez-vous vous présenter ?

Depuis mon départ du stade P. en juin 2000 pour raisons professionnelles, j’habite à Plédran, près de Saint-Brieuc. Je travaille avec des personnes en situation de handicap dans un foyer de vie depuis cette date (coordinateur d’unité). J’ai trois enfants.

Quel a été votre parcours footballistique ?

Apres avoir fait mes classes dans la région briochine, j’ai joué deux saisons au Stade Briochin (avec Philippe HELARY, en D4 et en DRH deuxième Gardien).

J’ai passé 9 saisons à la T.A. RENNES en DH et en DSR, double champion de France universitaire, puis 10 saisons au Stade P. (DSR, DH, finaliste de la Coupe d’Europe des clubs amateurs) et enfin 21 saisons au Stade Briochin, (CFA2, CFA, DH).

J’ai été aussi responsable des gardiens du Stade Briochin de la DSE jusqu’à la montée en National.

Actuellement, je suis coach de la section football adapté au Stade Briochin en lien avec une association de sport adapté de la ville de Saint-Brieuc (L’A.S.A.B.).

Je fais aussi quelques séances de spécifiques pour le club de Plédran régulièrement pour aider un ancien Pontivyen (Thierry Ogier).

 

Pouvez vous présenter votre parcours Stadiste plus en détail ?

Arrivé sous l’air HELARY en 1990, j’ai passé 10 saisons au Stade avec le coach emblématique du club, Gilles ROLLAND.

Deux coupes (départementale et de Bretagne), une montée en DH avec plusieurs aventures en Coupe de France au Stade de Verdun avec un public toujours fourni et fidèle.  

Un accueil exceptionnel, des dirigeants comme Jean Yves BODIOU, Alain LE MAPIHAN, Jean EUZENOT toujours disponibles, des supporters fidèles et toujours présents même dans les moments de déception. Une vraie communion, des gens vrais qui restent gravés à jamais dans ma mémoire.

 

 

Votre meilleur souvenir au club ?

Incontestablement le repas et la fête chez Martin après la victoire en coupe de Bretagne en 1993.

 

Votre pire souvenir au club ?

Corner direct lors d’un derby, jamais digéré, je m’en veux encore.

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au S.P. ?

Jean Christophe Le Berre, le « catalisateur »

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Accueil, solidarité, bienveillance, convivialité, rien  n’est impossible si on avance en équipe et bien évidemment la chanson du Stade, « Troooooooooois avants qui driblent………………………… ».

 

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?

Le club est dans une phase ascendante pour devenir un club phare du Centre Bretagne.

 

S’il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

L’année de la montée en DH. La satisfaction du travail accompli, le commencement d’une aventure de copains (des chiens sur le terrain) capables de battre n’importe qui sous la houlette d’un coach (Gilles ROLLAND) qui a su tirer le meilleur de chaque joueur.

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au S.P. ?

Respect  des valeurs, promotion de la personne avec une identité forte qui impose le respect.

 

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

Défiler dans la rue Nationale en double file avec la Coupe de Bretagne   avec la police devant nous… unique ! et une autre plus personnelle, l’enterrement de vie de garçon de Stef Toto, un pilier du club. Stef a encore les photos. Même les employés de l’hôtel « Chez Martin » s’en souviennent encore… Le Stade est une famille avant tout !

Pouvez-vous nous donner votre Onze de Légendes Stadistes ?

Malo ROLLAND, Thomas HUTTEAU, Phil ROBIC, Manu LE PRIELLEC, Jean Cri. LE BERRE, Franky JEGOU, Gilles ROLLAND, Dom PAITEL, Philippe LE POETVIN, Philippe HELARY.

 

 

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Jaune et noir un jour, stadiste pour toujours !

 

Questions décalées :

Questions sur tes anciens coéquipiers :

 

Qui étaient les plus…

 

Le plus chambreur ?

  • Manu LE PRIELLEC, le « Vannetais »

Le plus technique ? 

  • Phil LE POETVIN, mon doigt s’en souvient encore (cassé à l’entrainement)

Le plus joyeux ?

  • Notre Toto

Le plus intelligent ?

  • Phil ROBIC

Le plus grincheux ?

  • Phil ODY

Le plus faillot ? 

  • Personne

Le roi de la 3ème mi-temps ?

  • Jean Cri. LE BERRE, « le Roi »
diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales
Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #15
image_diaporama: 

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Cette semaine, rencontre avec Fabrice Le Strat,
gardien légendaire et capitaine exemplaire nous parle de son Stade...
Bonne lecture !

 

Bonjour Fabrice, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, Je viens d'avoir 40 ans je suis marié et j'ai un petit garçon Noam 2 ans et demi. 

Nous habitons à Malguénac.

Quel a été votre parcours footballistique ?

J'ai commencé en jeunes au SC Sournais puis, à 17 ans, je suis parti à l'AS Guern pendant 4 ans. Ensuite j'ai signé à la St Colomban Locminé 6 ans avant de rejoindre le Stade P pour 9 saisons. Aujourd'hui cela fait 2 ans que je suis au FC Kleg.

Pouvez vous présenter votre parcours Stadiste plus en détail ?

J'ai joué en équipe première pendant 5 saisons avec Fred LE GALLIARD puis Phil LE BRUN, puis par la suite j'ai joué un peu dans toutes les autres équipes. Je crois même avoir joué dans les 5 équipes séniors la même année avec un match en vétérans.

Votre meilleur souvenir au club ?

Pleins de bons souvenirs avec notamment des parcours en CDF .Les ambiances du samedi soir avec le kop jaune, il y a aussi les 2 montées en 3 ans de DSR en DH ,et forcément les soirées aux boulistes que l'on organisait avec notre cuistot  et regretté Aimé Morcell.

Votre pire souvenir au club ?

La descente de DH en DSE dans les arrêts de jeux alors que l'on avait gagné mais cela ne dépendait pas de nous.

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au SP ?

Il y en a plusieurs, Fred LE GALLIARD, Mathias LE PABIC, Momo LARBI, Phil LE POETVIN et bien d'autres.

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ?

Ambiance, Famille, Convivialité.

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ?

Incroyable avec 3 équipes séniors en ligue.

Si il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

L'année du 32ème contre Guingamp et le maintien en National 3 qui était une première pour le Stade.

Avez-vous une anecdote à raconter lors de votre passage au club ?

Un match de coupe Chaton à Guer où nous étions allés en BX la berline de Laurent BODIOU et nous étions très en retard. Nous avions fais un mix des équipes A B ET C, tout le monde nous voyait prendre une pillule et finalement on gagne 2 à 1. Cette année là on gagne la coupe Chaton.

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ?

MAILLOT

JUGAN, Le DOUARIN, M LE PABIC, RIOU M

DA COSTA, LE HELLECO, LE POETVIN

LE GALLIARD, CLEDY, LARBI

et remplaçant

RIVALAN, ROBIC, GOUMONT.

Avez-vous un dernier message à passer au peuple jaune et noir ?

Trois avants qui dribblent, trois demis costauds quatres arrières solides et un bon goal dans les poteaux hohoho halte halte .............

A bientôt.

diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales
Ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen #14
image_diaporama: 

Chers amis,

Notre rubrique "ils ont marqué la vie du Stade Pontivyen".
Cette semaine, Mr Paul Pinard, l'incontournable, vice-président, président des jeunes, entraîneur, responsable du tournoi du 1er mai, dirigeant, bénévole, supporter...nous parle de son Stade...​
Bonne lecture !

 

Bonjour Paul, pouvez-vous vous présenter ? 

Bonjour à tous je vais avoir 72 ans, je suis marié et j’ai 2 enfants, 5 petits enfants dont 2 footeux. 

 

Quel a été votre parcours footballistique ? 

J’ai signé ma première licence en 60 à l’âge de 10ans (en pupille) au Stade Pontivyen, avec des bons copains Jean-Pierre LE BOURJOIS, Bernard LE MOUEL, Yvon KERHOUAS et les autres et avec comme dirigeant Mr POULAIN. J’ai passé toutes les catégories jeunes au club jusqu’à 17 ans, ensuite j’ai intégré l’équipe première. J’ai rapidement fait une coupure à l’âge de 20 ans en 69-70 à cause du Service Militaire. A 21 ans je suis revenu jouer avec les copains et j’ai joué jusqu’en 79-80. Dans la décennie 70-80 nous avons eu la chance et le bonheur d’avoir eu comme entraîneur Bernard GOUEFFIC, qui était à cette époque joueur du FC Lorient. L’année 79-80, j’ai voulu aller entrainer, et je suis donc partie à l’AS Moustoir Remungol pendant 4 ans qui était en promotion de première division district (D2). En 4 ans nous sommes passés de la promotion de première division district (D2) à Promotion d’Honneur (PH) où nous y sommes restés 1 an avant de redescendre. C’est ma seule descente de ma carrière d'entraîneur. Ensuite j’ai entrainé Le Sourn 4 ans, Pluméliau 2 ans avec en prime une coupe chaton et une accession, avant finalement de partir à ST Barthélémy où je suis resté 2 ans. Ensuite j’ai fait un break de quelques mois avant d'entraîner Stival. Par la suite, Rémy LE GUET m’a rappelé pour remplacer Jean-Pierre GUILLEMET en équipe C. Depuis je n’ai pas quitté le club. Par la suite, j'ai rempli différentes fonctions au club. J’ai eu, par exemple, le bonheur et la chance d’accompagner Gilles ROLAND avec les U18. Toutes ces années au club m’ont permis de côtoyer un nombre important de joueurs et de dirigeants. Je pense à des gens comme Paul QUILLERE, Guy PICOT et Franck JEGOUX en tant que joueurs et aussi à Manu LE BOULH, Jo LE LIBOUX, Hubert JEGOUREL, Christian CLEUYOU entre autres. Beaucoup de gens humbles mais indispensables à la vie d’un club. Malheureusement je ne peux pas tous les citer, je n’aurais pas assez de place. 

 

Votre meilleur souvenir au club ? 

D’avoir rencontré toutes les personnes qui ont œuvré pour le club. Il y a des gens qui sont peut-être plus exubérants que d'autres, mais tout le monde porte le club dans son cœur. 

 

Votre pire souvenir au club ? 

En tant que joueur, mon regret est de ne pas avoir connu, à notre époque, des éducateurs spécialisés pour nous avoir fait progresser. En tant que dirigeant, le seul gros point d’inquiétude a été la perte de notre principal sponsor en 2009 où il a fallu anticiper la suite.

 

Le meilleur joueur que vous ayez côtoyé au SP ? 

En tant que joueur Paul QUILLERE, un gardien Hors pair. Mais il y a aussi des joueurs comme F. SCODAN, P. LE MERLUS, J. EVANO, A. LE CLOEREC, JP. GUEGUAN qui a mon époque était de très bons joueurs. Et sans oublier M. JARNIGON qui était déjà à l’époque un meneur d’homme. Il y a aussi des joueurs avec qui je n’ai pas eu la chance de jouer comme G. ROLLAND, F. LE STRAT, F. LE GAILLARD et la dernière génération de Philippe LE BRUN. 

 

Lorsque l'on vous parle du SP, quels mots vous viennent à l'esprit pour décrire le club ? 

C’est un peu une seconde famille où tout le monde a hâte de se retrouver.

 

Que vous inspire le niveau sportif des différentes équipes du club actuellement ? 

Le niveau est excellent. Il ne faut pas oublier de travailler obscurément pour se maintenir à tous les niveaux. 

 

S’il y avait une saison à retenir pour le club, laquelle serait-elle pour vous ?

L’année de la montée en N3, et l’engouement que ça a généré dans le club. 

 

Si vous aviez quelques mots pour qualifier un siècle d'histoire autour du ballon rond au SP ?

Dire quelques mots en 100 ans pour raconter les histoires et les anecdotes du club, ce serait très long (rire). Une encyclopédie ne suffirait peut-être pas.

 

Pouvez-vous nous donner votre Onze De Légende Stadiste ? 

Non ce n’est pas possible pour moi. Tous ceux qui ont porté le maillot Noir et Or font partie de la Légende du club.

 

Un dernier message à passer au peuple jaune et noir ? 

Mon seul regret, c’est de ne pas pouvoir vivre et fêter le prochain centenaire. On va déjà essayer de fêter celui-ci avant d’entamer le second  

diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales

Pages