Nos partenaires

Boris Tanfin annonce la fin de se son aventure au Stade
image_diaporama: 

Direction l'Occitanie pour Boris TANFIN, la saison prochaine, Boris souhaite adresser un dernier message aux membres du club qu’il y a côtoyé durant des dernières saisons…

 

Une envie de quitter le navire Jaune et Noir ?

_"Ce n’est pas un choix sportif de quitter le Stade Pontivyen, c’est un choix personnel puisque je pars habiter en Occitanie, près de Montpellier. J’aurais pu faire les allers-retours mais ça aurait coûté cher au club"

 

Tu as trouvé un club ?

_"Pour le moment je suis sur le marché des transferts mais je suis en discussion avec certains clubs, en N3 et R1, pour rester le compétiteur que je suis. J’espère retrouver un club avec de belles valeurs comme le Stade Pontivyen"

 

Un souvenir mémorable ?

_"Le 32ème de finale de CDF contre Guingamp au Roudourou fait partie de mes meilleurs souvenirs. Vu du banc c’était vraiment un beau spectacle.

La victoire contre Avranches (un de mes anciens clubs) était pas mal non plus avec un match complet du début à la fin. 

Ah oui !! J’oubliais le fait d’avoir marqué le premier but de l’histoire du club en N3, ce n’est pas rien quand même"  

 

Des sourires malheureux parfois ?

"Malheureusement il n’y a pas que de bons souvenirs et ma rupture aux ligaments croisés est le pire de tous. Sur la deuxième saison, je n’ai joué que 2 petites minutes en amical... j’ai mis du temps à revenir et quand l’équipe est montée, je n’avais qu’un seul objectif. Jouer en N3"

 

Une ou plusieurs choses à retenir de ton passage au club ?

_"J’aurais plein de choses à dire mais pour faire court : L’ambiance du groupe seniors a été top avec l’intégration des petits jeunes grâce aux coachs. Il y a aussi les afters chez Phil et Géraldine à faire n’importe quoi et puis la dernière bière chez Greg et Laurence, qui dure des heures, à refaire le monde.

Je voulais remercier mes coéquipiers, les coachs, le président, les bénévoles, les supporters... Tous ceux qui font que le Stade Pontivyen est un club où l’on se sent bien. 

Merci à vous tous et bonne continuation et allez les jaune et noir!"

 

Bonne continuation à Boris, nous lui souhaitons le meilleur pour la suite.

 

Photo (ouest france)

diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales
Retour au club pour Henri Robino
image_diaporama: 

Il revient au club pour notre plus grand plaisir, Henri ROBINO nous évoque les raisons de son retour.

 

Peux-tu te présenter ?

_"Bien sûr, moi c’est Henri ou « Riton » pour mes amis et mon grand-père. J’ai 24 ans et je travaille actuellement chez Expert-Fermetures à Baud, ville dont je suis originaire"

 

Ton retour au club, quelles ont été tes motivations pour revenir ?

_"Je connais très bien le club, j’y ai joué pendant trois saisons avant de partir découvrir le continent américain l’année dernière. Le Stade Pontivyen est un club sérieux avec de l’ambition c’est le plus important pour moi. Je vais évidemment retrouver les copains que j’ai laissé là-bas et en trouver d’autre comme le petit Johan GUEHENNEUX (joueur le plus faible aux boules bretonnes de Kerdehel). J’ai aussi hâte de retrouver les supporters et bénévoles du club. 

Revenir était une évidence pour moi !"

 

Comment vois-tu la saison à venir au Stade ?

_"Avec le contexte actuel c’est compliqué de se projeter. Je fais confiance au Président et aux entraîneurs qui sauront mener le bateau à bon port pour remplir les objectifs" 

 

Quels sont tes objectifs personnels ?

_"Je suis très motivé, j’ai envie de travailler et de progresser. Je suis un compétiteur et j’ai un sentiment d’inachevé par rapport à ma dernière saison ici. L’objectif pour moi va être de donner un maximum pour essayer de jouer le plus haut possible. 

Je ne voudrais pas oublier mon ancien club le Baud FC à qui je souhaite le meilleur pour la saison à venir."

 

Nous avons hâte de retrouver Henri sur les terrains en jaune et noir et qu’il apporte toutes ses qualités au groupe senior.

 

 

diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales
Kévin Guéhenneux, sept belles années au Stade Pontivyen
image_diaporama: 

Après de nombreuses saisons au Stade Pontivyen, Kevin GUEHENNEUX a choisi de rejoindre Bréhan pour la saison prochaine. Il tient à remercier chaleureusement tous les acteurs du club qui ont contribué à son épanouissement. 

 

Kévin, quelles sont les raisons de ton départ ?

_"Après 7 belles années passées dans la famille du stade Pontivyen, j'ai pris la décision de partir car je sentais que c'était le bon moment, j'aurais aimé avoir plus de temps de jeu en équipe A, ce que je n'ai pas forcément eu. J'ai donc préféré partir et retrouver le plaisir de jouer au foot car c'est bien là l'essentiel"

 

Pourquoi à Bréhan ?

_"J'ai choisi Bréhan car c'est le club de mes débuts, c'est là-bas que j'ai tapé mes premiers ballons avec mes copains proches que je vais retrouver. Je vais également retrouver un club très familial comme le Stade Pontivyen, ce qui est très important pour moi, sans oublier que je vais pouvoir jouer pour la première fois avec mon petit frère. Sur le plan sportif, Il y a un projet intéressant, c'est un club en pleine progression depuis quelques années donc le challenge me plaît bien"

 

Tes souvenirs les plus mémorables au Stade Pontivyen ?

_"Je n'ai que des bons souvenirs de mes 7 années passées au club que ce soit sur ou en dehors du terrain. Si je devais en choisir 3, ce serait les deux coupes chaton remportées avec l'équipe B et bien sûr mon plus beau souvenir restera le 32eme de finale de coupe de France au roudourou face à Guingamp, juste inoubliable (c'est la récompense de plusieurs années de travail pour vivre le rêve de tout footballeur amateur)"

 

Quelques moments plus douloureux à vivre ?

_"Même si je n'ai passé que de bons moments au club, les mauvais souvenirs resterons les cartons rouges que j'ai pris bêtement par manque d'expérience. C'est désormais de l'histoire ancienne et j'ai appris de mes erreurs"

 

Si tu devais retenir une chose ou une personne ?

_"Je retiens que le Stade Pontivyen est une grande famille, c'est un club à part, j'ai tellement appris durant toutes ces années, que ce soit sur le plan sportif ou humain. C'est grâce au stade pontivyen et tous les membres de cette famille (éducateurs / joueurs / bénévoles) que j'ai pu progresser, merci à eux. 

Je terminerais tout simplement par vous dire MERCI pour ces années, continuez comme ça, ne changez rien et ont se retrouvent bientôt au Faubourg de Verdun…"

 

Souhaitons bon vent à Kévin et à très bientôt sur les terrains.

 

 

diaporama o/n: 
1
type_actualite: 
Actualités générales

Pages